Motart #3 – Ardennes

Ca y est, la Motart #3 s’est déroulée le week-end dernier!

Romain est parti de Lyon le vendredi à 9h pour rejoindre notre lieu de villégiature pour ce week-end: Vonêche en Belgique.

Nico, Manu et Christophe (le prospect!) sont partis en milieu de journée de paris pour arriver assez tôt pour prendre livraison de notre école et pour faire les courses pour le week-end. Plusieurs aller-retours à la boucherie auront été nécessaires car même avec les valoches de la Harley, du RT et du F800, il faut les caler les 7kg de bidoche…

De notre côté, j’attends Hug, Napo et Thierry à la maison, RDV à 17h.

Hug et Thierry arrivent. Il fait déjà chaud quand on traverse la région parisienne un vendredi après-midi… on boit un perrier en se demandant quand Napo va arriver… Mais bon il fini par nous rejoindre.

IMG_5940 IMG_5942 IMG_5943

On s’équipe et zou, direction la station service pour ravitailler la Ducat et on enquille l’A4 en direction de Reims.

Ca part tranquillement, on prend nos marques pour bien rouler ensemble. Je suis devant, je surveille derrière pour ne pas aller trop vite et qu’on trouve le bon rythme.

Au Kilomètre 109, je vois subitement la Ducat se ranger à droite. Le temps de m’arrêter aussi, je suis 400m devant mes 3 compagnons. Appel à Hug, « qu’est-ce qui se passe? »  Réponse:  » La ducat a coupé net, elle ne repart plus! » Saloperie d’italienne…

Bon moi je suis arrêté sur une sortie de service qui me semble plus safe que l’endroit où ils sont à savoir en haut d’un virage de l’autoroute sur la bande d’arrêt. Je leur conseille donc de descendre me rejoindre. La Ducat réussit à prendre la descente en roue libre et au moins on est en sécurité.

On regarde les fusibles, on appelle la concess ducat, on attend un peu que la moto refroidisse… mais elle ne veut pas redémarrer, rien à faire.

Napo appelle son assistance. La dépanneuse doit être là dans 30mn, on attend….presque 1 heure, en plein soleil sur l’autoroute.

IMG_5944 IMG_5945 IMG_5948 IMG_5949 IMG_5950 IMG_5946

Napo se tâte, est-ce que je rentre à Paris, est-ce que je viens avec vous… au bout d’un moment la décision est prise, il nous accompagne en passager. On charge le sac sur le GSA, Napo sur le GS et on repart.

La fin de la route se fera un peu de nuit du coup, mais on finit par arriver vers 22h15, nos compagnons nous attendent, le BBQ est déjà chaud, les entrées (boudins, boulettes, rosé) ont déjà disparues, étrange….

Le temps de nous installer dans l’école, de poser nos affaires et on attaque notre apéro et le dîner. Manu nous régale au BBQ.

On aura mis plus de 5 heures à arriver mais on ne regrette pas, ça valait le coup cet endroit.

Après la myrte et le calva, tout le monde va se coucher pour être en forme demain pour notre première journée de roulage.

IMG_5954 IMG_5955 IMG_5956 IMG_5961 IMG_5962 IMG_5963 IMG_5964 IMG_5965

Samedi matin, réveil à 7h pour moi, on est là pour rouler ou non? Pas sûr, tout le monde pionce.

IMG_5989 IMG_5988 IMG_5981 IMG_5979 IMG_5978 IMG_5977 IMG_5976 IMG_5975 IMG_5974 IMG_5973 IMG_5972 IMG_5971 IMG_5970 - Copie IMG_5969 - Copie IMG_5966 - Copie

Mise en marche du café, Romain fait une apparition puis redisparait au lit… Thierry se lève et on part en quête d’une boulangerie. On trouve, on achète et on repart.

IMG_5980

Je dis à Thierry que je vais m’arrêter en route pour faire le plein. Au moment de sortir du parking de la boulangerie, Thierry sort et je suis bloqué par une KTM adventure. Je pars donc après.

Je les vois rouler et je m’arrête faire le plein comme prévu, visiblement, Thierry est parti en mode arsouille avec la Katoche.

Quand je rentre, je ne vois pas le GS? Ben il est où?

Il arrive 30mn plus tard. En fait il n’a pas fait la différence entre la KTM et moi et il pensait que je voulais rouler. Il est resté dans la roue du mec, qui n’a pas bien compris pourquoi un dingue le collait. Il lui disait de passer mais Thierry est resté bien collé derrière jusqu’à ce qu’il se rende compte que le mec devant lui avait une plaque belge… et que donc ça n’était pas moi. Ca commence bien, c’est pas très rassurant sur la vision de Thierry tôt le matin…

Tout le monde se lève peu à peu et on attaque le petit déj.

Romain: « C’est étrange la gaufre »

IMG_5984 IMG_5983 IMG_5982

Puis on se prépare à partir, on sticke les machines. Eh ben, l’arrivée tard le soir la veille nous a fait bouffer du moustique…

IMG_5985

 

IMG_0704 IMG_5986 IMG_5987

IMG_6001

 

IMG_0707 IMG_0709 IMG_0710 IMG_0711 IMG_0713

Et c’est parti. On entre une ville dans le tripy et on se laisse guider par les routes touristiques. Moi qui ne connaissait pas les ardennes, c’est une région sympa pour rouler. De jolies routes, de belles épingles…. peut-être un peu trop plat par moment mais la campagne est sympa.

Arrêt café du matin:

IMG_5990 IMG_5991 IMG_5992 IMG_5993

 

IMG_0714 IMG_0715 IMG_0716Puis on continue à rouler. Mais de temps en temps, il faut recaler le tripy sur une nouvelle ville.

IMG_5994 IMG_5995 IMG_5996 IMG_5997 IMG_5998 IMG_5999

 

IMG_0717 IMG_0718 IMG_0719

Cet arrêt aura été pour moi l’occasion de rouler en Harley. Eh ben c’est…. différent. Les pieds en l’air comme dans un hamac, pas très rassuré dans les courbes, des commandes d’une dureté incroyable. On parle du klong BMW mais chez Harley ce n’est pas que sur la première… par contre c’est assez confort comme moto et ça a vraiment du couple, c’est sympa.

En passant dans un village vers 13h20 on voit un resto, on se dit que si on veut manger c’est maintenant… alors on s’arrête.

Bon les restos du midi ne resteront pas notre meilleur souvenir, va falloir que Napo prenne ça en charge hein! La truffade était… dégueu!

IMG_6002

IMG_0720 IMG_0721 IMG_0722 IMG_0723Ravito en partant

IMG_6003On roule, on roule et à un moment on arrive dans une belle descente dans la forêt avec de grandes courbes, alors évidemment on enquille… et en bas on voit d’un seul coup 2 gilets jaunes se mettre en travers de la route….. euh ben merde c’est quoi ça ?????? ouhhhh ça pue… les 8 bécanes qui arrivent moteurs hurlants….

Heureusement il ne s’agit que de l’encadrement d’une course à pieds dans un village. Petite frayeur quand même…

Recalage du tripy pour rentrer. On doit ABSOLUMENT être rentrés pour 18h30 car c’est l’heure de fermeture de….. la boucherie. Eh ouais, vendredi soir on a bouffé tout ce qui était prévu pour le we à part les côtes…

IMG_6004 IMG_6005 IMG_6006 IMG_6007 IMG_6008 IMG_6009 IMG_6010 IMG_6011 IMG_6012

IMG_0724 IMG_0725 IMG_0726 IMG_0727 IMG_0729

Bon on tourne un peu autour de notre lieu final mais il nous reste un peu de temps alors on en profite pour aller boire un coup dans un resto plutôt sympa en bordure d’un étang

IMG_6013 IMG_6014

IMG_0730 IMG_0731 IMG_0732 IMG_0733

Puis on repart. Et là je ne sais pas pourquoi mais envie de rouler un peu (nan parce qu’avec le prospect on se traîne salement la ….) et on roule comme des balles jusqu’à la boucherie.

Un endroit comme on les aime, pleins de belles choses qui font envie! Quand je pense que certains voulaient nous faire dormir à l’Ibis…

IMG_6016Et on passe au Spar parce que vendredi on a aussi bu ce qui était prévu pour le samedi, enfin une partie…

Napo des produits italiens?

IMG_6017Retour at home et séance glandouille avant d’attaquer l’apéro…

IMG_6018 IMG_6019 IMG_6020 IMG_6021 IMG_6022 IMG_6023 IMG_6024 IMG_6027 IMG_6028

IMG_0734 IMG_0735 IMG_0736 IMG_0737 IMG_0738 IMG_0739 IMG_0740… qui finalement ne tarde pas à arriver après que Manu se soit mis aux manettes du Weber!

IMG_6026Mais bon, à un moment il faut passer aux choses sérieuses quand même

IMG_6030 IMG_6031 IMG_6032 IMG_6138 IMG_6143Après ce léger repas, Manu et Napo nous concoctent un beau brasero autour duquel on passera une bonne soirée

IMG_6146 IMG_6147 IMG_6151 IMG_6153 IMG_6154 IMG_6156 IMG_6161 IMG_6163 IMG_6164 IMG_6165 IMG_6171 IMG_6172

Dimanche matin, réveil à 8h, je descends…. personne. La soirée a été longue, je sens qu’on ne va pas démarrer bien vite…

Petit déj que Thierry est allé nous chercher, on range un peu la maison et là se ose la question: on fait quoi des bouteilles? Pas de container à verre dans le jardin.

On regarde le livre de la maison avec Romain et on croit comprendre (car le livre est en néerlandais) qu’il faut aller déposer les bouteilles au centre du village…

Comme on est en moto, Nico arrive a dealer qu’on laisse les bouteilles sur place. Remarque on ne peut rien refuser à un SOM…

IMG_0741

Tout le monde s’équipe et on part.

IMG_6173 IMG_6174 IMG_6176 IMG_6177 IMG_6178 IMG_6179 IMG_6180 IMG_6181 IMG_6182 IMG_6183

De jolies routes ce dimanche matin. Par contre c’est fou le nombre de groupes de motards qu’on croise. Il y en a pour tous les goûts:

– les rallyes en moto anciennes (genre avant guerre)

– les groupes tous mous qui se traînent et bloquent tout le monde

– les anglais en combardes qui font frotter les sliders

….

IMG_6184 IMG_6185 IMG_6186 IMG_6187 IMG_6188

IMG_0742 IMG_0743 IMG_0744 IMG_0745

Pause café dans un village. Qu’est-ce que vous voulez: 2 cafés, 1 ristretto et… Attendez le stylo ne marche pas !?

Alors on disait 2 cafés, 1 ristretto, 2 allongés et 3 doubles et de l’eau pour tout le monde.IMG_6189 IMG_6190Bon on aura eu 3 cafés et 5 allongés, ils n’ont plus de double !!!???? euh tu m’expliques là?

Et Napo sort l’appli spéciale resto belge. Anon nous sommes complets, nous aussi , nous aussi… ça part bien encore…

Bon on finit par trouver un resto qui veut bien nous prendre et on s’y rend.

Arrivés là-bas, ca nous plait très moyennement. Une terrasse très ventée, au milieu d’un carrefour avec des gens qui parlent partout plein de bruit, bref c’est au resto ce que l’Ibis est à l’hôtel…. mais bon, on s’installe il est déjà tard, pas trop le choix.

Romain a dû flairer l’histoire et nous abandonne ici, il faut dire qu’il doit rentrer à Lyon…

Le serveur arrive avec les cartes « j’espère que vous avez le temps les gars »

…. qui veut dire?

Une bonne heure avant de vous servir.

T’as qu’à carrément dire que tu veux qu’on se barre. Et on se barre. On finit dans une friterie, terrasse correcte, au moins au calme. On commande tous des burgers et on mange….. on ne sait pas trop quoi en fait, comme hier midi, dégueu! En tout cas, c’est pas de la viande….

IMG_6191 IMG_6192 IMG_6193Après cet excellent repas, on se balade dans la campagne en commençant le chemin du retour. Bucolique, mais il fait vraiment chaud.

On reprend alors l’autoroute pour s’arrêter à la station et boire un coup. ce sera l’occasion de la photo souvenir du week-end devant le cochon!

IMG_6196 IMG_6198 IMG_6199

 

IMG_0747 IMG_0748 IMG_0749 IMG_0750 IMG_0751

Page culture: sachez que c’est la plus grosse statue de sanglier au monde (Laetitia me disait hier soir: ça sert à quoi?), 50 tonnes d’acier!

On se sépare en 2 groupes pour le retour, les sportifs devant et les prospects derrière 😉

Bon devant on roule on roule et on se plante de route donc au final on se retrouvera tous 100 bornes plus loin dans une station service….

Les 50 derniers kilomètres sont chiants, embouteillages, chaleur…

Mais on aura encore passé un excellent week-end, on aura bien bouffé( le soir) et sans la panne de l’italienne, ça aurait été parfait. Bon sur le retour Napo a aussi perdu son système audio qui a dû s’envoler de son casque, quand ça veut pas…. faut acheter une BM 😉

 

2 réflexions au sujet de « Motart #3 – Ardennes »

  1. Super we (même en passager), comme quoi c’est le groupe qui prévaut la moto. Personne n’en aura douté!
    Pour le prochain quitte a venir avec l’assisitance et 2 motos de rab, je peux vous dire que je serai au guidon!
    Bon été à tous, je vous tiens informé des suite de la Ducat.
    Bravo Thom pour ce résumé qui nous fait revivre ce fabuleux we.
    Et comme dirait le chef d’atelier de Ducat qui tente de faire du marketing (ou de l’humour): « une moto sans ennuis c’est pas drôle »!! En Ducat c’est certain que tu te marres vraiment vu comme ça!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *