MOTART #10 – SUISSE NORMANDE / PERCHE – Octobre 2018

Suite à la motART d’été et à la commande des couteaux à Laguiole, un dîner avait été organisé mi-septembre pour la remise des couteaux.

a

C’est là qu’a été décidée la date de la motART d’automne.

Y participent :

  • Nico: Harley Street Glide bordeaux
  • JM: Harley Road King Noire, Bleue, foncée quoi…
  • Thierry: à votre avis?
  • Manu (un peu): Harley Dyna LR
  • Guillaume: BMW S1000RR
  • Romain à la dernière minute: Honda Africa Twin
  • Moi: BMW GS Adventure

Bon Guillaume se rend compte le jeudi qu’en fait c’est les vacances scolaires et qu’il ne peut venir que le samedi….

Et pour une fois, la météo est avec nous, il fait un temps d’enfer en ce mois d’octobre. On sent que ça excite tout le monde de rouler enfin au soleil…

Vendredi 19 Octobre :

Départ fixé le vendredi après le taf chez HD à St cloud pour enquiller la 118.

Je charge la moto le matin avec les valoches, départ direct du bureau à 17h.

J’ai remis mes boots moto (pas mises depuis le printemps) et en arrivant au taf le vendredi matin, je suis emm… par un caillou, j’enlève la pompe, le caillou. 1 heure après idem, bon j’enlève la pompe et je vois 3 trucs blancs sortir, on dirait pas des cailloux en fait. On dirait la semelle….bon….

30 mn après idem, bon ça devient chiant cette histoire, j’enlève à nouveau la pompe et en y regardant de plus près, c’est le renfort du talon qui se désagrège doucement. Donc dès que je bouge j’ai des morceaux qui se détachent. Ca va vite me faire chier ce truc….

17h sonne je claque le laptop, j’enfile le cuir et zou, à Saint cloud.

Gros bordel sur l’avenue qui mène au pont de St Cloud, jamais vu ça…. Mais il faut dire qu’on est vendredi et qu’en plus c’est le we des vacances scolaires donc ça n’aide pas. On s’est dit que la prochaine fois on se donnerait plutôt rdv porte d’auteuil.

J’arrive quelques minutes après le départ de Nico qui part de notre point de rdv pour aller chez lui se changer pour revenir à notre point de rdv, normal.

2018-10-19 17.27.25

Message de Manu qui vient d’arriver à Paris et qui nous demande où on est. Ben au point de RDV voyons…

Thierry arrive rapidement puis Nico et JM.

2018-10-19 18.15.23

JM que j’avais cru voir arriver 5mn avant mais en fait non c’était un street glide…. On est 4, on est au complet. On enfile les casques et on part direction Maintenon.

Sortie de Paris classique, pas mal de monde mais en moto ça passe. On quitte la N12 pour entrer dans la vallée de Chevreuse, on passe à Dampierre, devant l’hôtel où on s’était retrouvés l’an dernier pour la motART du 11 novembre, la pluvieuse…

Puis on arrive à l’hôtel, le Castel de Maintenon. Au bord d’un golf et juste à côté d’un château qu’on ne verra pas. Faut dire qu’on aura pas trop été portés sur les visites…

On gare les brêles, on prend les piaules et on se retrouve à l’apéro. Le temps de faire tout ça, Manu est arrivé et est donc au complet pour la soirée.

2018-10-20 08.59.10

On commande une planche de charcut histoire d’avoir un truc à couper avec les couteaux, n’importe quoi mais un truc !

2018-10-20 19.53.18

On dîne, moyennement à base de black burgers, mais la soirée est, comme d’habitude, sympa ! Eternelle mauvaise foi des amateurs d’américaines vs ceux d’allemandes….

Vers 23h, on plie bagages et on va se coucher.

Très chaud, trop chaud dans la chambre, je dors moyennement bien. En plus, mon voisin de chambre se met à ronfler, on aura tout vu. Y a que les gros qui ronflent non ? Heureusement, il traine une paire de boules quies dans ma trousse de toilette, pour finir la  nuit tranquille.

Samedi 20 Octobre :

2018-10-20 07.34.10

Lever vers 7h, coup d’œil sur le tel et message de Guillaume à 5h40 du mat, la S1000R devant le garage. Il est donc parti tôt on dirait…

Gros petit déj à base de saucisses, de lard et de croissants mais surtout pas d’actimel ni d’œuf vu sa tronche après la cuisson, pas envie d’être malade…. Bon Nico a mal au bide, pas une grosse forme ce matin.

2018-10-20 08.15.33

On prépare ensuite les motos, on se couvre bien car on devine que dehors c’est frais et on part, direction Domfront, notre point de chute pour le déj. Ce sera également le point de départ de la balade en Suisse normande et le point de ralliement de Bro’ & Rom1.

La matinée est très sympa, pleins de petites routes typiques du bocage normand. Grand soleil, frais le matin mais vraiment agréable. On roule bien, le rythme est bon. On essaye de s’arrêter de temps en temps pour faire quelques bribes de films, qu’il va falloir maintenant monter…

2018-10-20 09.41.23

2018-10-20 10.11.22

2018-10-20 10.11.29

2018-10-20 10.12.14

2018-10-20 10.12.25

2018-10-20 10.12.35

2018-10-20 10.17.47

2018-10-20 10.28.24

2018-10-20 10.52.49

2018-10-20 10.55.35

2018-10-20 10.55.37

2018-10-20 10.55.39

Les copains de Rhône-Alpes commencent à se rendre compte de la connerie dans laquelle ils sont embarqués et nous informent que finalement, au lieu de nous rejoindre pour le déj à Domfront, ils vont plutôt viser l’hôtel directement…

Comme d’hab, la matinée est entrecoupée par un arrêt café dans un bled le long de la route. Endroit très typique ! Taulier sympathique.

2018-10-20 11.30.04

2018-10-20 11.30.34

2018-10-20 18.39.20

C’est là qu’on fait un point trajet et qu’on se dit que Domfront, c’est encore loin et que p’tet on va s’arrêter plus tôt, on verra. De toute façon, n’ayant plus le RDV avec les sudistes, on s’en fout un peu, on peut s’arrêter où on veut.

RVXZ6297

D’ailleurs, eux sont déjà à table visiblement…2018-10-20 14.06.43

On bouffe dans un petit resto dans un petit bled. On décide de faire léger parce que la veille on a beaucoup bouffé et qu’on espère que ce soir ce sera pareil. Donc on prend des pizzas, au camembert ! Genre ½ claquos fondu sur une pizza, léger quoi.

2018-10-20 13.28.57

2018-10-20 12.55.14

Manu nous quitte après le resto car il doit rentrer sur Paris pour une soirée. C’est son truc à Manu. Parfois il vient en retard, parfois il part plus tôt, parfois il fait les 2 en même temps. Bref, il aura fait un bout de motART, mais il sera venu quand même, bien vu !

2018-10-20 14.53.29

2018-10-20 14.55.55

2018-10-20 14.55.56

A une intersection, JM perd l’itinéraire car son tomtom ne comprend pas qu’on lui demande de sauter une étape (ça me rappelle le vexin l’an dernier cette connerie…), c’est bête un tomtom…. Du coup on tourne en rond dans un bled et je mets en marche le mien. Je pars devant, Manu & JM suivent mais pas Thierry ni Nico….

On attend et au bout d’un moment on revient en arrière et on voit…… Thierry assis sur la GS, euh pardon, Thierry assis sur le street glide ! Forcément, photo hein !

2018-10-20 15.11.40

2018-10-20 15.40.03

Et on repart. On fait quelques très belles portions dans une forêt vallonnée. Je me dis que Nico a choisi le bon moment pour enfourcher le GS et que Thierry va en chier sur la HD dans les épingles en cote.

A l’issue de ce chouette run, on arrive finalement à Domfront, enfin dirais-je !

2018-10-20 15.40.18

2018-10-20 15.43.16

2018-10-20 15.45.17

On prend des news des collègues, ils sont visiblement dans une concession HD, on se demande bien pourquoi… marre de rouler peut-être…

2018-10-20 15.50.53

TJQM7980

QUZR9082

Nous on attaque notre itinéraire en suisse normande. Quelques belles courbes, quelques petits films, les inévitables arrêts pipi de JM et on commence à chercher un rade pour boire un coup.

2018-10-20 16.00.22

2018-10-20 16.03.32

2018-10-20 16.03.37

2018-10-20 16.03.38

2018-10-20 16.03.38-1

JM nous trouve un truc tout pourri sur un rond-point pollué, on refuse clairement et on continue. On attaque malgré nous une route moins bien bitumée voire plus bitumée trop voire… c’est plus une route c’est un chemin plein de caillasses. Je suis le dernier du groupe à ce moment-là et c’est là que je me rends compte qu’il n’a pas plus depuis longtemps, je bouffe pas mal de poussière… à un moment force est de constater que ce n’était pas par là puisqu’il n’y a plus de chemin. Il y a bien une descente en pelouse mais c’est plutôt le jardin de quelqu’un ce truc on dirait.

Nico me dit, vas-y voir si on passe, je descends, je traverse, on passe sans problème. Thierry met le mode enduro pro, se met bien debout sur les cale-pieds et franchit sans encombres la pelouse du monsieur. Les 2 HD passent à leur tour.

On s’arrête dans un bled boire un coup en plein soleil. Thierry en profite pour faire son autochtone à savoir lancer la balle au chien du bistrot qui inlassablement la rapporte…

2018-10-20 16.37.01

C’est précisément à ce moment-là, au 1/3 de notre itinéraire qu’on sent une certaine lassitude de rouler. Nico a toujours mal au bide, la pizza camembert était un peu lourde, bref, on va squizzer l’itinéraire et rentrer à l’hôtel. Alors pas tout droit quand même mais on se concocte un petit itinéraire de 45mn.

Là encore de jolies routes normandes ! Je prends des news de Guillaume qui me dit qu’ils sont près d’Alençon et qu’ils ne devraient pas tarder mais qu’il en a ras le cul de ce pays sans virages !!!

Note de l’auteur : alors il faut savoir que si dans le morvan on est jamais très loin de château-chinon, ici on est jamais très loin d’Alençon… au point que ça en devient chiant à voir sur les panneaux…

A quelques kilomètres de l’arrivée, Nico décide de tirer tout droit à l’hôtel pour aller se reposer. Avec JM & Thierry on décide d’aller voir le lac à côté histoire de…

2018-10-20 18.01.54

Bon la buvette est fermée mais on profite d’un chouette moment à regarder le soleil tomber dans un cadre bucolique !

On rejoint ensuite l’hôtel. Ambiance très différente de la veille, on est plutôt dans le rustique mais ça reste sympa genre jolie demeure au milieu d’un jardin. On verra plus tard que le président Pompidou y a dormi également, et même qu’il était venu en 504, ça claque quand même !

2018-10-20 18.47.48

2018-10-20 18.51.39

Le temps de poser les sacs, de prendre une douche, de commander une bière et de s’installer sur la terrasse, Guigui &Rom1 arrivent enfin, après 13h de route. Etonnement frais finalement, souriants même ! Contents d’être enfin arrivés en tout cas.

2018-10-20 18.51.52

2018-10-20 19.12.26

Tout le monde se retrouve au salon pour l’apéro, que le proprio nous propose de prendre à table, la belle table ronde dans le bow window !

Huitres gratinées, rognons à le croute de sel et soufflé au calva pour moi, je mange très bien, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, assez inégal visiblement.

2018-10-20 20.36.21

Un ou deux calva avec des mignardises pour finir, éternelle discussion HD vs BMW et on file se coucher.

2018-10-20 22.11.23

Nico et Guillaume se lèvent tôt, il y a le GP du Japon à 7h demain. De mon côté, je verrais si je me lève ou pas…

En tout cas, Guigui, la moto, ça lui donne la patate!

2018-10-20 23.00.46

Dimanche 21 Octobre :

En fait je me réveille à 7h20, le GP étant déjà commencé, le temps de s’habiller etc… j’arriverai à la fin donc je laisse tomber, je me retourne et je me rendors.

PZMP0681

On se lève un peu plus tard, on ouvre les rideaux, les vitres sont trempées, doit pas faire chaud dehors. Je pars rejoindre Rom1 au p’tit déj qui s’emm…. Tout seul. On commence le petit déj et chacun arrive à tour de rôle. Comme à l’accoutumée, JM commence par grogner. Ne pas lui parler trop tôt, attendre pour les vannes, pas prêt !

2018-10-21 08.21.46

2018-10-21 08.21.542018-10-21 08.59.22

Pendant que se pose la question de savoir quel itinéraire on fait aujourd’hui, je finalise de ranger mes affaires. Je pars un peu en avance pour aller voir le centre du village et le lac car je sens bien qu’on va se barrer sans même essayer de voir le bled.

2018-10-21 09.26.12

2018-10-21 09.33.43

Il fait vraiment froid, c’est la première fois de l’année, 2 degrés au tableau de bord, le flocon qui clignote. Poignées chauffantes, gros gants et zou. En ville, je croise une dame qui gratte son pare-brise, ça aussi c’est la première que je vois cette année, pas de doute, le temps change. Par contre il fait toujours grand beau, un ciel tout bleu, pas un nuage, ça s’annonce pas mal ce dimanche.

Quelques photos et je retourne à l’hôtel chercher mes compagnons. Quand j’arrive ils sont quasi prêts, les premières motos sortent du jardin.

2018-10-21 09.38.05

2018-10-21 09.38.14

2018-10-21 09.38.29

2018-10-21 09.38.43

2018-10-21 09.38.49

Je propose à JM, qui a le gps de partir par la petite rue à gauche pour faire le tour du lac et voir un peu le bled mais il décide de partir de l’autre côté, il suit son GPS. En fait, je crois que le dimanche le stresse, il faut qu’il soit chez lui à 16h, et dès qu’on prend un peu de retard parce qu’on prend une photo ou autre, je sens le stress monter de plus en plus. Rilaxe, on est dimanche….

On enquille la forêt, très jolie avec les reflets du soleil levant. Du coup on s’arrête faire des photos, des petits films etc…. le bulldog stresse…

2018-10-21 09.56.21

2018-10-21 09.56.53

2018-10-21 09.56.58

2018-10-21 09.57.21

2018-10-21 09.57.32

2018-10-21 09.57.36

2018-10-21 09.58.29

2018-10-21 09.59.16

2018-10-21 09.59.18

A un moment, à bientôt midi, se pose la question du déj. Rom1 a réservé un resto mais ce n’est plus vraiment sur notre itinéraire et vu le temps, JM propose d’aller déj chez lui dans le perche, s’il a les clés.

2018-10-21 18.17.24

2018-10-21 19.26.52

Car c’est là l’inconnue : a-t-il les clés pour rentrer chez lui ? On scinde le groupe en 2 : Nico & JM foncent chez JM pour checker. Les autres suivent Guigui jusqu’à une hypothétique station service car le S1000 a soif et on ne croise pas grand-chose dans ce coin de France… J’en profite pour essayer l’Africa DCT. J’avais déjà essayé celle de Nico il y a quelques années mais là c’est une adventure !!

Bon soyons clairs, j’aurais toujours la même première impression : celle de m’asseoir sur une planche. Ensuite, une fois passée la surprise de ne pas avoir de sélecteur ni d’embrayage on peut commencer à s’amuser avec. C’est assez simple, il suffit de visser la poignée.

Mes impressions :

  • Rigolo, marrant, fun !
  • Même si ça a moins de chevaux que la mienne, ça n’empêche pas de s’amuser, ça envoie bien dans les tours.
  • A l’arrêt les cale-pieds sont gênants, ils tombent juste à l’endroit de la jambe ce qui oblige à écarter la jambe encore plus. Bon j’imagine qu’avec le temps on s’habitue et on prend une autre position. Par exemple sur la GS, les premières semaines je n’arrêtais pas de me taper le tibias contre le moteur puis avec le temps ça n’arrive plus jamais.
  • Finalement à part tourner la poignée, il suffit de jouer avec le mode sport dès qu’on sort de ville et de l’enlever en entrant dans la suivante pour gagner en souplesse, sympa !
  • L’écran n’est pas très bien foutu, en fait je vois ma tête dedans mais pas les indications de l’écran, dommage.

On finit par trouver une station, sauvés. C’est marrant parce qu’en quittant la station on doit en croiser 5 ou 6 autres en 3 minutes, mal foutu le plan de répartition quand même.

Au moment de repartir, c’est au tour de Thierry d’essayer l’AT. Finalement, tout le monde l’aura essayée sauf JM. De mon côté, je mets la selle confort de Thierry sur ma brêle pour voir la différence. Je la trouve mieux au niveau des adducteurs mais moins bien au niveau des fesses. Bref, c’est pas encore ça…

2018-10-21 12.27.10

Et on entame la dernière partie du run jusqu’à chez JM puisqu’il a bien trouvé les clés.

Petites routes sympas, ensoleillées, quelques virolos, de la forêt…

Et on arrive chez JM.

2018-10-21 12.25.44

2018-10-21 12.26.10

On pose les motos devant la grange, et on commence à s’installer au soleil dans le jardin. Nico arrive avec les courses faites fissa au bled avant que tout ne ferme. Ce sera côte de bœuf.

AKPE1186

HADO1852

On attaque l’apéro, léger, on sort les couteaux et on s’occupe des terrines et autres tourtes.

2018-10-21 12.52.19

Super déj, qui donne bien envie de se refaire une motart dans le perche sous le soleil un jour…

2018-10-21 12.58.27

2018-10-21 13.04.12

IBZH3349

Après le déj, ce sera la séparation avec les p’tits gars de rhône alpes qui ont encore quelques bornes à se faire avant d’être rentrés.

FRIF8741

GCLV9282

HZRH8521

DQWL2775

 

De notre côté, on attaque le retour sur Paris. Si le début de la route est sympa, villages, forêts, virolos, champs, la fin est, comme d’habitude assez chiante avec la N12/A12/A86…

On évitera un fourbe aux jumelles accroupi sur un pont grâce au coyote. Plus on se rapproche, plus le groupe se sépare, on quitte Nico & JM quand on prend l’A86 et je quitte Thierry vers Créteil.

Retour à la maison sur le coup des 16h15 pour moi.

Les copains des alpes arriveront en fin de journée, fourbus, mais contents d’être venus, même si la prochaine fois je sens qu’ils s’organiseront autrement si on revient dans le coin…

Guillaume aura fini par trouver pourquoi il a eu mal à l’épaule tout le we, en raison d’un guidon mal réglé…

En tout cas, bravo à Rom1 & lui d’avoir enquillé toutes ces bornes en si peu de temps parce que finalement on aura roulé ensemble uniquement le dimanche matin…Champion les gars, vous gagnez le badge de la sortie!

EZPH2046

Une fois de plus, le week-end fut bon, le temps génial (c’est marrant comment ça change tout quand même…) et les routes plutôt sympas (je ne parle pas de celles pour monter de lyon hein…).

Bon, par contre soyons clairs, pour une motART en Suisse normande, on a à peine effleuré la région en question, on est plutôt repassés dans le perche.

Du coup on pourra y retourner puisqu’on y est pas allé ! (je vous laisse réfléchir là-dessus) !